angle-left Lorsque le professeur apprend de ses élèves
Markus Zäch interviewe Dominik Nagy
Markus Zäch interviewe Dominik Nagy

Lorsque le professeur apprend de ses élèves

Ce qu'il y a de magique dans le savoir, c’est qu’il grandit si on le partage. Le système de milice de la formation initiale et continue du secteur suisse de l’assurance offre ainsi à tous la chance de progresser. Que vous soyez professeur ou étudiant – celui qui y participe reste au fait de l’actualité et enrichit ses connaissances en permanence. Un qui a bien senti l’air du temps, c’est Dominik Nagy. Dans notre interview, ce courtier en assurances de profession explique pourquoi il enseigne dans le cadre du cursus «Spécialiste en assurances avec brevet fédéral» de l’Académie de St-Gall.

Monsieur Nagy, pouvez-vous nous résumer votre carrière dans le secteur de l’assurance?

Dès mes études d’économie d’entreprise, je m’intéressais déjà particulièrement aux processus dans les PME. Après une dizaine d’années au sein de différentes compagnies d’assurances, j’ai donc intégré la RVT Versicherungs-Treuhand AG en 2014. Désormais responsable de mandat, j’y conseille des entreprises et des établissements de droit public – un tournant de carrière tout à fait réussi.

 

Depuis plus de cinq ans, vous accompagnez de jeunes spécialistes de l’assurance et les préparez au brevet fédéral au sein de l’Académie de St-Gall. Par quels détours en êtes-vous arrivé-là?

Dans l’exercice de ma profession, j’ai souvent eu l’occasion de donner des formations ou de faire des présentations sur des sujets particuliers. J’aimais beaucoup cet aspect-là de mes fonctions, alors je n’ai pas hésité longtemps lorsqu’un collègue m’a demandé si je voulais enseigner à l’académie.

 

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce travail d’enseignant?

Tout d’abord, cela change agréablement de mon quotidien professionnel. Par ailleurs, c’est une activité passionnante et très riche. Enseigner, c’est avant tout une manière de rester dans la course, de me tenir au courant de ce qui se passe dans la profession. Et puis, je m’efforce toujours de m’appuyer sur mon expérience du terrain. Cela rend la théorie plus palpable.

 

Vous combinez en quelque sorte la théorie avec le savoir pratique? Cela ressemble à quoi concrètement?

Prenez l’exemple du module «Distribution et support». Les exercices proposés impliquent généralement de se référer à des exemples tirés de la pratique. Ceux-ci peuvent être fournis par les professeurs, mais aussi par les étudiants eux-mêmes qui confrontent ainsi leur expérience.

 

Le professeur a donc beaucoup à apprendre de ses élèves?

Oui, ce n’est pas si rare que cela, et c’est sûrement l’un des plus beaux aspects de cette activité. Comme la composition des classes change souvent, cela donne régulièrement lieu à des discussions passionnées où je peux alors apprendre beaucoup de mes étudiants.

 

Comment l’académie de St-Gall prépare-t-elle les étudiants à l’examen du brevet fédéral?

Le 6e bloc est consacré à une première révision de la matière ainsi qu’à une petite simulation de l’examen. Le dernier jour de cours, nous révisons un certain nombre de points et procédons à une étude de cas. En collaboration avec l’académie, nous proposons également après l’examen écrit une simulation facultative pour se préparer à l’examen oral, laquelle est très appréciée et prisée des étudiants.

 

Dernière question: quelles sont les répercussions de votre rôle de professeur sur votre quotidien de courtier en assurances?

Uniquement des répercussions positives! Par exemple, le fait que mon réseau professionnel ne cesse de croître, sans oublier l’actualisation continue de mes propres connaissances. Et puis, comme j’ai ainsi l’occasion de discuter avec des collaborateurs de compagnies d’assurances et des courtiers exerçant les fonctions les plus diverses, j’acquiers une compréhension bien plus fine du marché.

 

 

 

Dominik Nagy, professeur à l’Académie de St-Gall, responsable de mandats et membre de la direction de RVT Versicherungs-Treuhand AG
«Qui n’avance pas recule», alors l’apprentissage tout au long de la vie est une évidence.»

Auteur
Markus Zäch

Markus Zäch, responsable du service comptabilité, fiduciaire et finances au sein de l’Académie de St-Gall; «En cas de doute, prends la bonne décision!»